AccueilÉconomieGrigny : la startup Merci Raymond poursuit ses actions au sein de la Grande Borne

Grigny : la startup Merci Raymond poursuit ses actions au sein de la Grande Borne

De nouveaux ateliers se tiendront jusqu'à l'été. Depuis quatre ans, la startup écoresponsable spécialisée dans la végétalisation des espaces urbains s'est donnée pour mission de stimuler les mains vertes des habitants de l'Essonne et des Yvelines.
Grigny : la startup Merci Raymond poursuit ses actions au sein de la Grande Borne
© DR

Économie Publié le ,

Elle est d'abord intervenue à Grigny, au sein du quartier de la Grande Borne, menant de nombreuses actions avec les habitants de Grigny et avec l'appui du bailleur social Les Résidences Yvelines Essonne, de la communauté d'agglomération Grand Paris Sud et de la ville de Grigny.

L'objectif était de créer la “Green Borne”, avec l'idée d'augmenter le bien-être de ses habitants. Pour ce faire, Merci Raymond avait dans un premier temps investi l'école élémentaire du Bélier dans le but de sensibiliser les écoliers-jardiniers en herbe. Depuis, l'entreprise propose régulièrement aux citoyens des ateliers pédagogiques et des actions diverses autour de la végétalisation et de l'agriculture. Une nouvelle série d'ateliers se tiendra chaque mercredi tout au long de la période printemps /été 2021.

Dans la continuité de “La Grande Borne”

Créer du lien social grâce aux plantations au sein du quartier. C'est le premier objectif du projet « La Grande Borne », qui se poursuit en 2021. La startup souhaite poursuivre la dynamique de plantations en forme de mandala sur 200m2 au sein du jardin de l'Ellipse, et dans d'autres espaces du quartier. Au-delà du jardin partagé, des aménagements en pleine terre seront créés ce printemps aux pieds d'immeubles (micro-jardins, composts…), ainsi que des zones d'ombre et de détente, ce en plantant des arbres pour créer des îlots de fraîcheur.

Le deuxième objectif vise à créer des vocations de jardiniers grâce aux ateliers pédagogiques et de jardinage, en sensibilisant les habitants aux bienfaits de la nature et à l'importance de la saisonnalité des plantes comme des fruits et légumes. L'idée est d'orienter les habitants vers des formations diplômantes autour des thématiques de l'agriculture urbaine et du jardinage, de sorte à créer des passerelles avec d'autres initiatives existantes dans le quartier.

Une autre initiative, lauréate d'un appel à projet de l'ANRU, consiste à créer une ferme résiliente de 9000 m2 en pleine terre, une serre de 1000 m2, 50 parcelles de 10 m2 et une aire de compostages de 600 m2. La création de ce projet passera par une phase expérimentale, consistant à tester les espaces et modules de la ferme pour les adapter aux attentes des habitants. Ces installations seront ensuite pérennisées. Les premiers travaux en ce sens devraient démarrer au printemps 2022.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?