AccueilSociétéGPS&O : installation d'un Conseil dédié à la prévention de la délinquance

GPS&O : installation d'un Conseil dédié à la prévention de la délinquance

La communauté urbaine yvelinoise Grand Paris Seine et Oise s'est récemment dotée d'un Conseil intercommunal de sécurité et de prévention de la délinquance (CISPD) qui sera chargé de renforcer la lutte contre l'insécurité sur le territoire.
GPS&O : installation d'un Conseil dédié à la prévention de la délinquance
© Adobe Stock

Société Publié le ,

Le 26 janvier dernier, Raphaël Cognet, président du GPS&O, a installé le Conseil intercommunal de sécurité et de prévention de la délinquance (CISPD) de la communauté urbaine, qui sera chargé « d'assurer la concertation, l'animation, la coordination et la priorisation des dispositifs locaux de prévention de la délinquance sur le territoire », comme on peut le lire sur le site de l'intercommunalité, composée de 73 communes des Yvelines, de Conflans-Sainte-Honorine
à Rosny-sur-Seine, en passant par Brueil-en-Vexin, Aubergenville ou Les Mureaux.

L'installation de ce Conseil fait suite à la réalisation d'un diagnostic de la sécurité à l'échelle de la communauté urbaine portant sur l'évolution de la tranquillité et de la sécurité publique au cours de ces dernières années sur le territoire du GPS&O. Ce dernier a permis de cibler les objectifs prioritaires, dont le CISPD s'est inspiré pour définie sa stratégie et son plan d'actions jusqu'en 2022. « La tranquillité publique est une attente primordiale et légitime de nos concitoyens, estime le président du GPS&O. Il est de notre devoir de nous mobiliser afin d'y apporter notre concours, en complémentarité de tous les partenaires œuvrant dans ce domaine. », estime Raphaël Cognet.

Pour ce projet, les élus et les services de GPS&O ont reçu le soutien de nombreux acteurs, parties prenantes de cette instance, comme le préfet des Yvelines, le procureur de la République, les maires des communes du territoire, le président du Conseil départemental, les services de l'État (police, gendarmerie, services de justice et pénitentiaire…), l'Éducation nationale, mais aussi des représentants d'associations, des acteurs locaux, des personnes qualifiées, etc.

Composition du CISPD

Présidé par Raphaël Cognet, président de la communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise et maire de Mantes-la-Jolie, le Conseil est composé, au titre des représentants de l'Etat, Jean-Jacques Brot (préfet des Yvelines), Jehan-Eric Winkler (sous-préfet de Saint-Germain-en-Laye), Maryvonne Caillibotte (procureur de la République), Isabelle Tomasis (directrice départementale de la Sécurité Publique), Sylvain Tortellier (commandant du groupement de Gendarmerie des Yvelines) et Luc Pham (directeur académique des services départementaux de l'Éducation nationale). En est également membre Pierre Bédier (président du Conseil départemental des Yvelines), en qualité de représentant du département.

Enfin, le CISPD est composé, au titre de représentants des communes, de Catherine Arenou (maire de Chanteloup-les-Vignes), Marc Honoré (maire d'Achères), Eddie Aït (maire de Carrières-sous-Poissy), Éric Roulot (maire de Limay), Sami Damergy (maire de Mantes-la-Ville), Karl Olive (maire de Poissy), Pascal Collado (maire de Vernouillet), Marc Herz (maire d'Ecquevilly) et François Garay (maire des Mureaux).

Les missions du CISPD

Ce CISPD a vocation à répondre à quatre principales missions, dont la première est de dresser le constat des actions de prévention existantes et définir les objectifs et les actions à mettre en place. Il vise également à favoriser l'échange d'informations concernant les attentes de la population et les difficultés rencontrées. Enfin, le Conseil a pour mission d'encourager les initiatives en matière de prévention et d'aide aux victimes et de définir des objectifs communs pour la préservation de la sécurité et de la tranquillité publique.

A la suite d'une étude réalisée en amont, le GPS&O a identifié quatre problématiques marquantes sur son territoire, autant d'enjeux qui guideront les actions du CISPD. Il s'agit des atteintes aux biens et plus spécifiquement les vols et cambriolages, des violences physiques interpersonnelles, en particulier les bagarres entre adolescents et les violences intrafamiliales et conjugales, des grandes tensions sociales dans les quartiers classés politique de la ville liée à l'économie souterraine, à la délinquance nettement plus importante des adolescents et aux violences urbaines ainsi que des incivilités liées à la pratique des rodéos motos, aux violences verbales, aux actes de vandalismes et à l'appropriation des espaces.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?