AccueilSociétéÎle-de-France : Gel du tarif des cantines, nouvelles places, sécurité… Les mesures prises dans les lycées

Île-de-France : Gel du tarif des cantines, nouvelles places, sécurité… Les mesures prises dans les lycées

La présidente de la Région, Valérie Pécresse, a fait le point sur les nouveautés de la rentrée 2022 dans les lycées franciliens. Le pouvoir d’achat est un des points saillants.
Île-de-France : Gel du tarif des cantines, nouvelles places, sécurité… Les mesures prises dans les lycées
© Adobe Stock

Société Publié le ,

Le gel du tarif de la cantine

« La Région est une de celle dans lesquelles le coût de la vie est le plus important. Mais elle a les moyens financiers de faire un effort supplémentaire pour les familles. Cela va se traduire par du “zéro inflation“ dans les cantines scolaires : il n’y aura pas d’augmentation du coût des repas », a d’abord indiqué Valérie Pécresse. La mesure coûte quelque 4 millions d’euros à la région. Le repas le moins cher, d’une valeur de 0,50 euros pour les familles les plus défavorisées, en place depuis la rentrée 2021, est également maintenu.

La Région applique en outre une mesure « zéro inflation » sur tous les transports scolaires. « Pour les petits, les collégiens, et les lycéens, les prix du passe Imagine R et du passe Junior sont gelés pour la 6e année consécutive. C’est un gain pour les familles de 60 euros », a poursuivi la présidente de la région. Le forfait annuel Imagine R est ainsi fixé à 350 euros pour tous les lycéens.

La Région poursuit par ailleurs sa politique de fourniture d’ordinateurs gratuits et de manuels gratuits pour tous les lycéens. A noter, également, toujours en matière de pouvoir d’achat, la mise à disposition de protections périodiques gratuites.

Le plan d’urgence de la Région

Face à la pression démographique, la Région déploie parallèlement, sur la période 2017-2027, un plan d’urgence dans ses lycées, doté de 6 milliards d’euros. Quelque 15 opérations ont été livrées dans ce cadre à la rentrée. Plus de 2 400 places nouvelles ont ainsi vu le jour, notamment à Cormeilles-en-Parisis et Ris-Orangis. « Nous allons investir 600 millions d’euros supplémentaires pour accélérer la mise en œuvre du Plan d’urgence pour les lycées franciliens, ce qui correspond à l’ouverture de 14 700 places nouvelles d’ici 2028 », a ajouté Valérie Pécresse. Comme cinq autres lycées régionaux, le lycée Franco-Allemand de Buc a bénéficié d’une rénovation, pour un coût de 56,1 millions d’euros, dont 30,9 millions d’euros apportés par la Région.

La présidente de la Région n’a pas non plus éludé le sujet de la sécurité, annonçant un renforcement de celle-ci dans les lycées. Concrètement, 10 Brigades régionales de sécurité (BRS) entrent en fonction à la rentrée, soit un doublement de leur nombre en un an (le nombre d’agents régionaux passe de 25 à 50). Depuis leur création, les BRS ont effectué 1 900 interventions de sécurisation à la demande des chefs d’établissement et 3 800 missions d’îlotage (surveillance et contrôle des accès, assistance aux chefs d’établissement dans la régulation des flux, médiation, surveillance des chantiers).

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner

Journal du27 septembre 2022

Journal du 21 septembre 2022

Journal du21 septembre 2022

Journal du 13 septembre 2022

Journal du13 septembre 2022

Journal du 06 septembre 2022

Journal du06 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?