AccueilTerritoireFS2i : en 2022, 172,7 millions d’euros pour financer des projets structurants
Collectivités

FS2i : en 2022, 172,7 millions d’euros pour financer des projets structurants

Les sept départements d’Île-de-France ont réaffirmé leur souhait de poursuivre les projets d’investissement dédiés à l’amélioration du cadre et des conditions de vie.
FS2i : en 2022, 172,7 millions d’euros pour financer des projets structurants
© Adobe Stock

Territoire Publié le ,

« Suite aux crises sanitaires, sociales et économiques liées à la pandémie de la Covid-19, le FS2i entend participer durablement à l’investissement public pour soutenir l’emploi local et améliorer le cadre de vie de tous », soulignent les collectivités du FS2i (un Fonds d'investissement interdépartemental).

Les contributions des sept Départements franciliens, d’un montant global de 172,7 millions d’euros en 2022, financent des projets dans le domaine des transports, de l’éducation, de l’environnement, de l’éducation, ou encore la politique de la ville. En voici quelques exemples.

Dans les Yvelines

Les Départements des Yvelines et des Hauts-de-Seine se sont associés pour créer un outil se voulant unique en France, l’Institut de prise en charge du psychotraumatisme de l’enfant et de l’adolescent. En lien étroit avec l’Aide sociale à l’enfance (ASE), cet établissement vise à répondre de manière innovante aux besoins en soins psychiques. Il sera chargé de construire un réseau territorial de professionnels, en capacité d’offrir des prises en charge de proximité. Ses équipes (pédopsychiatre, psychologue, assistante sociale, infirmier, éducateur spécialisé, chercheur) développeront également des actions de formation, en priorité à destination des professionnels de l’ASE, afin d’améliorer le dépistage, l’évaluation et la prise en charge du psychotraumatisme. Enfin, l’Institut hébergera un pôle de recherche supervisé par le professeur Mario Speranza, pédopsychiatre, avec l’objectif de renforcer et de diffuser la connaissance scientifique des psychotraumatismes. Ce projet financé en 2022 par le FS2i à hauteur de 1,5 million d’euros.

Une innovation au service de la santé est également financé dans ce département : un robot chirurgical, destiné au groupement hospitalier territorial (GHT) Yvelines Nord. Le centre hospitalier de Poissy – Saint-Germain-en-Laye a ainsi bénéficié d’une subvention de 1,9 million d’euros, pour l’acquisition d’un robot chirurgical Da Vince XI. Cet équipement de pointe permet d’opérer de façon moins invasive et plus précise. Il s’agit d’améliorer la qualité de prise en charge des patients et de constituer un levier d’attractivité pour les équipes médicales des Yvelines. Le robot sera mutualisé avec les hôpitaux membres du GHT Yvelines Nord. Projet financé en 2022 par le FS2i à hauteur de 400 000 euros.

© DR

Essonne

En Essonne, le projet de “Centre Pompidou francilien - Fabrique de l’art“ permettra la création d’un pôle de conservation et de création, à Massy. Porté par le Département de l’Essonne, la Ville de Massy, l’Agglomération Paris-Saclay, la Région et le Centre Pompidou, il comprendra un espace de présentation d’œuvres de 1 000 m² visitable gratuitement, des espaces de rencontre avec le public d’environ 1500 m² (auditorium, salles de médiation, espaces modulables, lieu de vie convivial, etc.), ainsi que 22 000 m² consacrés aux réserves, à l’étude des œuvres et à leur restauration. L’ouverture est prévue en 2025. Le budget de cet investissement s’élève à 64 millions d’euros et le FS2i le finance à hauteur de 5 millions d’euros en 2022.

Le ring des Ulis, situé à l’entrée du parc d’activités de Courtabœuf, est un des nœuds routiers les plus importants de l’Essonne. Le Département investit 26 millions d’euros dans le réaménagement du site depuis 2019. L’objectif ? Fluidifier les échanges routiers entre la RD 35, la RD 446 et la RN 118 tout en veillant à l’impact des travaux sur l’environnement. D’ici 2024, un échangeur réservé aux dessertes locales sortira de terre aux côtés du Ring actuel. De nouveaux accès et de nouvelles sorties seront créés sur la RN 118 au niveau de la commune d’Orsay (quartier de Mondétour), afin de faciliter les liaisons vers le parc d’activités de Courtaboeuf. Une gare routière pour les bus est également prévue aux abords de cette zone, ainsi que des aménagements pour les circulations douces (cyclistes et piétons). Une opération écologique est par ailleurs menée en compensation du déboisement induit par ces travaux. Le F2Si apporte 8,3 millions d’euros à ce projet en 2022.

© DR

Val d’Oise

Dans le Val d’Oise, le FS2i soutient notamment la construction, l’extension et la rénovation de collèges prioritaires. Ce département, qui compte parmi ceux avec la population la plus jeune de France (29 % de sa population est âgée de moins de 20 ans), a lancé, en 2020, la construction de deux nouveaux collèges à Cergy et au Plessis-Bouchard (ils ouvriront leurs portes à la rentrée 2023). Quatre autres collèges seront également construits d’ici 2025 à Persan, Argenteuil, Villiers-le-Bel et Osny. De grandes opérations d’extension et de réhabilitation sont par ailleurs menées dans les collèges d’Eaubonne, Montmorency, Argenteuil et Gonesse. De nombreux projets éducatifs innovants seront mise en œuvre en co-construction avec les élèves et les enseignants avec l’ambition commune de devenir un territoire de référence en la matière. Le projet est financé en 2022 par le Fonds de solidarité à hauteur de 18,4 millions d’euros.

Le FS2i soutient également des projets dans le cadre des Jeux Olympique de Paris 2024 et notamment la reconstruction et la modernisation du Centre de hautes performances sportives du Val d’Oise (CDFAS), à hauteur de 4,6 millions d’euros. Cet équipement d’excellence sportive est fréquenté par plus de 206 000 utilisateurs par an, et accueille trois pôles espoirs régionaux. Il a d’ailleurs été choisi par la délégation américaine, forte de 800 athlètes, pour préparer les Jeux Olympiques de Paris 2024. Cet équipement sportif a été labellisé « Centre de préparation aux Jeux Olympiques et Paralympiques » par le Comité d’organisation Paris 2024 en 2020. Le Département débute ce mois-ci la reconstruction et la modernisation de cet équipement. Un bâtiment neuf accueillera notamment la formation, l’hébergement, la restauration, un espace de remise en forme et un pôle régénération. La fin du chantier est prévue en septembre 2023.

Toujours dans le cadre des JO, le FS2i finance par ailleurs la construction d’un centre aquatique Olympique, à hauteur d’un million d’euros. Porté par l’agglomération du Val Parisis, il sera situé sur les communes de Taverny et de Saint-Leu-la-Forêt. Il est prévu la construction d’un bassin olympique de 50 mètres doté de dix couloirs, d’un bassin de 25 mètres et d’une fosse à plongeon de cinq mètres de profondeur. Les quatre disciplines olympiques, à savoir la natation, la natation synchronisée, le plongeon et le water-polo, pourront être accueillies. L’établissement sera également composé d’une salle de musculation, d’un espace de forme et santé, d’une salle événementielle et de places en gradins et mobiles pouvant accueillir 1200 personnes.

Le fonds est administré par un conseil d’administration composé des sept présidents et présidente des Conseils départementaux. Il est alimenté annuellement par tous les Départements membres, en proportion de leur capacité d’investissement et de leur niveau d’épargne nette. Les décisions sont prises à l’unanimité.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 29 novembre 2022

Journal du29 novembre 2022

Journal du 22 novembre 2022

Journal du22 novembre 2022

Journal du 15 novembre 2022

Journal du15 novembre 2022

Journal du 08 novembre 2022

Journal du08 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?