AccueilTerritoireEvry-Courcouronnes : « révéler ses atouts »
ESSONNE

Evry-Courcouronnes : « révéler ses atouts »

Avec l’annulation des vœux aux agents et aux habitants, les vœux 100 % numériques de la ville-préfecture ont réuni les principaux acteurs publics engagés conjointement dans sa rénovation.
Evry-Courcouronnes : « révéler ses atouts »
© DR

Territoire Publié le ,

«Nous avons souhaité pouvoir échanger ensemble et donner un message de centralité ».
Stéphane Beaudet, a présenté des vœux 100 % numériques aux côtés du préfet Éric Jalon, de François Durovray, président du Département, et de Michel Bisson, président de l’agglomération Grand Paris Sud. Pour le maire d’Evry-Courcouronnes, ces institutions doivent former un « pack » au soutien de la « renaissance » de cet ex-ville nouvelle.

Ses vœux pour 2022 ? Révéler les atouts de cette commune particulière, âgée seulement de 50 ans.
Les villes nouvelles sont souvent critiquées. Ici, dans une ville quasiment créée ex-nihilo, vous avez 70 000 habitants, 45 000 emplois et près de 30 000 apprenants. Nous ne jouons pas encore complètement notre rôle de ville-capitale, même si par nature nous le sommes pour ceux qui ont des démarches à faire au sein de la cité administrative notamment. Nous manquons aujourd’hui d’une véritable centralité, alors même que nous sommes sans doute l’une des villes de 70 000 habitants les plus équipées de France, qu’il s’agisse du culturel, de l’enseignement supérieur et de la recherche, ou du sport », a expliqué Stéphane Beaudet, expliquant que les bâtiments structurants ayant été construits en même temps, leur rénovation devait se faire de la même manière dans un même mouvement. « Nos écoles sont vielles partout, nos gymnases sont vieux partout aussi, il faut renouveler très rapidement. C’est pourquoi sommes engagés dans un mandat fort en investissement, avec 280 millions d’euros prévus, notamment en prestations énergétiques des bâtiments publics, écoles, bâtiments sportifs et avec la recréation, sur la partie ex-Evry, d’équipements de loisirs pour les enfants », a ajouté Stéphane Beaudet.

« Nous partageons cette vision de la rénovation du centre-ville. La Ville et l’agglomération ont construit un plan guide. Nous allons pouvoir, grâce au plan de relance et notamment au fonds Friche, donner le premier signal de cette rénovation avec l’acquisition et la destruction du bâtiment de La Poste », a complété Eric Jalon. Les services de l’Etat soutiendront également le deuxième grand pôle universitaire du département, qui « vit en étroite articulation avec celui de Paris-Saclay », à la fois au travers du plan de relance et du contrat de plan Etat-Région en préparation. Eric Jalon entend également porter une attention particulière à la culture (Scène nationale, Micro-Folie, Centre d’architecture CAAPP, …), ce « supplément d’âme » d’une ville nouvelle qui veut se tourner vers l’avenir, et à la rénovation énergétique de ces différents lieux.

Finalement, pour Stéphane Beaudet, Evry-Courcouronnes devrait disposer, à l’avenir, de tous les atouts pour devenir l’une des premières portes de la province notamment pour ceux qui fuient la zone dense depuis la crise pandémique.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 04 octobre 2022

Journal du04 octobre 2022

Journal du27 septembre 2022

Journal du 21 septembre 2022

Journal du21 septembre 2022

Journal du 13 septembre 2022

Journal du13 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?