AccueilLoisirs et CultureEM Fest 2021 : le Festival se réinvente en ligne

EM Fest 2021 : le Festival se réinvente en ligne

Placée sous le parrainage de l'artiste Fatoumata Diawara, l'édition 2021 de l'Essonne Mali Festival (EM Fest) met à l'honneur l'Afrique contemporaine riche de ses traditions et ouverte au monde.
EM Fest 2021 : le Festival se réinvente en ligne
©CD91 - L'artiste malienne Fatoumata Diawara est la marraine du festival.

Loisirs et Culture Publié le ,

La crise sanitaire étant passée par là, la formule est repensée avec une programmation principalement numérique du 29 janvier au 7 février. Au menu : concerts, théâtre, contes, cinéma et expositions.

Certains concerts et spectacles musicaux seront diffusés en live sur Internet comme les concerts d'Abou Diarra quintet, d'Evry Bamako Project, de Senny Camara ou encore de Vesko African Electro Sound. D'autres auront été enregistrés au préalable puis seront mis en ligne comme le concert de Lidiop.

Le public pourra également découvrir des captations de spectacles et pièces de théâtre : « Ala tè sunogo » (Dieu ne dort pas) de la compagnie BlonBa ; « Bougouniéré invite à dîner » pièce coécrite par Alioune Ifra Ndiaye et Jean-Louis Sagot Duvaroux ou encore le projet transafricain « Kalach story ».

L'EM Fest fait aussi la part belle aux contes : la médiathèque Albert Camus de Chilly-Mazarin propose notamment deux séances de lecture de contes africains pour enfants (sur réservation) ainsi qu'une exposition (instruments de musique, ouvrages littéraires, etc.) autour des actions du comité des jumelages et du RésEM sur les territoires de Chilly-Mazarin et Diema. Par ailleurs, les contes de Modibo Konaté filmés seront également disponibles en ligne, de même que les contes en musique de Sylvie Mombo, diffusés en live.

Au programme également, la diffusion de courts-métrages et de vidéos ou diaporamas d'expositions.

Informations pratiques : emfest.essonne.fr.

La programmation de l'EM Fest s'adresse aussi aux collégiens

Des échanges seront organisés entre élèves essonniens (collège de la Guyonnerie de Bures-sur-Yvette, collège Saint-Exupéry de Marolles-en-Hurepoix) et maliens sur la littérature et sur les textes proposés par l'application BiBook, conçue par des jeunes informaticiens maliens et l'équipe de Culture en partage pour favoriser l'accès au livre et à la lecture.
Une exposition photographique intitulée « Les bouffons sacrés du Mali », comprenant des portraits d'initiés Korèdugaw réalisés au Mali par Dany Leriche et Jean-Michel Fickinger sera répartie entre le collège Saint-Exupéry de Marolles-en-Hurepoix, le collège La Guyonnerie de Bures-sur-Yvette et la mairie d'Epinay-sur-Orge.
Des représentations en présentiel de « La danse des Korèdugaw », performance mêlant danse et sculptures, auront lieu dans des collèges (La Guyonnerie de Bures-sur-Yvette, Saint-Exupéry à Marolles-en-Hurepoix) mais aussi dans des écoles et un lycée.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?