AccueilÉconomieDominique Restino, nouveau président de la CCI Paris Ile-de-France

entreprises Dominique Restino, nouveau président de la CCI Paris Ile-de-France

Pierre-Antoine Molina, préfet, vient d’installer la nouvelle assemblée de la Chambre de commerce et d’industrie de région Paris Ile-de-France.
Dominique Restino, nouveau président de la CCI Paris Ile-de-France
© SIDF

Économie Publié le ,

Les nouveaux membres régionaux ont été élus pour cinq ans, à l’issue des élections consulaires organisées du 27 octobre au 9 novembre dernier. Tous sont chefs d’entreprise et cadres dirigeants. Ils représentent 840 000 entreprises franciliennes.

L’Assemblée générale a, par ailleurs, élu Dominique Restino à la présidence de la Chambre de commerce et d’industrie de région Paris Ile-de-France.

Composée de 92 élus bénévoles, dont 40 % de femmes et 53 % de nouveaux membres, « cette assemblée s’investira pour agir au plus près des attentes des entreprises qui, au quotidien, doivent améliorer leur compétitivité et leur efficacité sans relâche, dans un contexte économique particulièrement difficile et tout en prenant en compte les transformations profondes de la société (transformation numérique et écologique, télétravail, e-commerce, etc.) ».

Une assemblée générale renouvelée

L’Assemblée générale a également élu le trésorier, Jérôme Bédier ; la trésorière adjointe, Paola Fabiani, et les deux secrétaires, Muriel Barnéoud et Rachel Chicheportiche. Avec les huit présidents des CCI départementales et territoriales d’Ile-de-France, ils constituent autour de Dominique Restino le bureau de la CCI Paris Ile-de-France.

Les présidents des huit chambres départementales et territoriales sont : à Paris, Soumia Malinbaum ; en Seine-et-Marne, Jean-Charles Herrenschmidt ; dans les Yvelines, Guillaume Cairou : en Essonne, Patrick Rakotoson ; dans les Hauts-de-Seine, Benoît Feytit ; en Seine-Saint-Denis, Danielle Dubrac ; dans le Val-de-Marne, Gérard Delmas, et dans le Val-d’Oise, Pierre Kuchly.

Succédant à Didier Kling, ayant retracé avec son brio habituel les temps forts et les épreuves affrontées durant son mandat, le nouveau président a décliné ses priorités lors de son discours devant les nouveaux élus : « Notre première mission est l’accompagnement des porteurs de projet, des commerces, des indépendants et des entreprises industrielles et de services. Il nous appartiendra, tous ensemble, de renforcer l’efficacité et la visibilité de la mission d’accompagnement de proximité et d’apporter nos services au cœur de tous les territoires franciliens ».


© DR

Les finances

« L’État a divisé par trois nos ressources fiscales. Nous sommes ainsi passé de 330 à 110 millions d’euros en 2022. Même si ces ressources sont beaucoup plus faibles, même si le nombre de nos collaborateurs est plus restreint, nous préserverons les pôles d’expertise pour délivrer des prestations à valeur ajoutée. »

Ensemble, nous réussirons le pari de la nouvelle CCI.

La transmission d’entreprise, le numérique…

« Je pense à la transmission d’entreprise que nous menons de concert avec le Région Île-de-France dans le cadre du programme #Leader. Je pense également au développement du numérique, dans les entreprises et dans les commerces. Je pense à la revitalisation des centres villes, aux projets menés avec plusieurs partenaires, dont la Métropole du Grand Paris. Je n’oublie pas les actions que nous menons pour la nécessaire transition écologique.


© Didier Kling et Dominique Restino

La formation

« Dans le domaine de l’enseignement, nos écoles ont toutes été transformées en ESC (Ecoles supérieures de commerce). Leur gouvernance a été bouleversée. Pour autant, leur mission de former des jeunes pour nos entreprises se poursuivra, avec une même volonté d’excellence. Ils doivent être à l’équilibre économique, tout en investissant pour l’avenir. Nous chercherons les partenaires qui pourront répondre à cette équation de long terme. Nous saurons ainsi développer le numérique, le codage, en mettant l’accent sur la data.

Naturellement, nos grandes écoles seront accompagnées. J’y veillerai personnellement. Nous ferons tout pour que leur magnifique classement international reste une réalité. Chacune d’entre elles bénéficiera de campus modernisés.

Vous connaissez mon engagement pour une jeunesse qui entreprend. Je saurais mettre mon énergie pour que les jeunes formés dans nos écoles puissent continuer de bénéficier d’un taux de placement exceptionnel. »

Les congrès et salons

« La filière congrès et salons, que nous animons avec nos partenaires, permet à la région capitale d’être la première d’Europe sur ce segment. Avant la Covid, elle générait chaque année 6 milliards de retombées économiques et l’équivalent de 90 000 emplois. Cette activité souffre comme aucune autre des conséquences de la crise sanitaire. Notre priorité sera donc de la relancer. Cette filière a besoin de toute notre attention et elle l’aura. »

C’est Alexandra Dublanche, vice-présidente de la Région Ile-de-France qui s’est ensuite exprimée, soulignant que
« c’est la première fois que la Région est conviée à cet événement, en tous cas à prendre la parole ». Pour elle, « La CCI a été un partenaire privilégié de la Région, encore davantage ces dernières années, que ce soit pour l’accompagnement des entreprises, la formation des jeunes, l’événementiel, la numérisation des commerces, etc. La CCI restera un vecteur-clé pour nous. Vous pouvez compter sur l’appui de la Région dans cette période importante pour les entreprises et les commerces franciliens. »

La vice-présidente de la Région a également tenu à rendre un hommage appuyé à Didier Kling… « Je sais avec quelle application et quel sérieux vous avez porté la transformation et la modernisation de la Chambre depuis 2016, afin qu’elle demeure un service public de proximité si cher et utile aux entreprises franciliennes. Vous avez réussi à renforcer les liens entre les entreprises et les collectivités publiques, alors même que vos marges de manœuvre financières se sont taries. Les deux dernières années, très particulières, ont montré le rôle important de la chambre de région, notamment en vous faisant les relais auprès de votre réseau de tous nos dispositifs d’urgence pour les entreprises, en lien avec l’État. »

C’est enfin, Pierre-Antoine Molina, représentant le préfet de Région, Marc Guillaume, qui s’est exprimé pour conclure cette séance d’installation pour ce nouveau mandat : « Les orientations que vous prendrez, les actions que vous impulserez seront déterminantes pour la réussite des 840 000 entreprises que vous représentez à travers les branches et les secteurs d’activité stratégiques de l’Île-de-France. Le succès de l’économie française et francilienne passe bien entendu par toutes ces entreprises dont vous êtes les ambassadeurs. »

Lui aussi est revenu sur l’action de la précédente mandature, parlant d’une « relation de grande proximité et de grande confiance ». Pour Pierre-Antoine Molina, « cette dernière s’est enracinée à travers la solidité dont le président Kling a fait preuve dans la poursuite de l’orientation difficile dans cette période de transition exigeante pour la Chambre. »

Un serial entrepreneur passionné à la présidence

Né en 1961, diplômé de l’Executive MBA d’HEC, Dominique Restino commence son parcours professionnel en tant que consultant en recrutement et RH chez IFOPS de 1981 à 1984. Il enrichit son expérience en 1984 en tant qu’ingénieur commercial et spécialiste produit chez Rank Xerox. En 1986, Dominique Restino décide de créer son entreprise. Il est co-fondateur de Sogedis-Effectif, groupe d’agences de recrutement, spécialisé dans l’ingénierie industrielle et l’informatique, qui compte plus de 100 salariés et 1 200 personnes en mission, il en est le président directeur général jusqu’en 2006 lorsqu’il revend son entreprise. En 2008, il fonde la société Executive Capital, conseil en stratégie de développement. Depuis 2011, il est président fondateur d’Expertive, cabinet de recrutement spécialisé. En parallèle, depuis 2004, Dominique Restino est membre de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris (CCIP) où il a été élu, en novembre 2016, président de la CCI Paris et vice-président de la CCI Paris Ile-de-France.

Il devient aujourd’hui président de la CCI Paris Ile-de-France pour un mandat de cinq ans. Homme de terrain, il est particulièrement engagé au service de la création et de la transmission d’entreprises, mais il a également importé le concept du mentorat pour entrepreneurs du Québec en France. Il a présidé et transformé l’Agence pour la création d’entreprises (APCE) en Agence France Entrepreneur (AFE) et fondé l’Institut du mentorat entrepreneurial (IME) et le Mouvement pour les jeunes et les étudiants entrepreneurs (Moovjee).

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 18 janvier 2022

Journal du18 janvier 2022

Journal du 11 janvier 2022

Journal du11 janvier 2022

Journal du 04 janvier 2022

Journal du04 janvier 2022

Journal du 28 décembre 2021

Journal du28 décembre 2021

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?