AccueilTerritoireDéviation de la RD 154 : 83 % des habitants s'y opposent

Déviation de la RD 154 : 83 % des habitants s'y opposent

Les habitants de Vernouillet, Verneuil-sur-Seine, et Chapet se sont largement prononcés contre la réalisation de cet ouvrage lors d'une consultation organisée récemment.
Déviation de la RD 154 : 83 % des habitants s'y opposent
© Département 78

Territoire Publié le ,

Le résultat laisse peu de place à la controverse. Les habitants des trois communes concernées par la réalisation de la déviation de la route départementale 154 ont répondu non à 83 % lors de la consultation citoyenne organisée dernièrement. Les trois communes organisatrices se sont félicitées des taux de participation qualifié de
« très élevés », « voire exceptionnels pour ce type de scrutin ». Quelque 4 000 personnes se sont prononcées en ligne et en bureaux de vote, soit une participation moyenne de quelque 20 % (près de 40 % à Chapet). Pour les maires de Vernouillet, Verneuil-sur-Seine, et Chapet, la démocratie « sort grandie » de cet exercice.

« Je suis fier de Chapet. 99,7 % contre, c'est un rejet total du projet (…). Le Département doit l'entendre, en tenir compte et avoir le courage d'abandonner ce projet. Tout le monde en sortira grandi », a indiqué Benoît de Laurens, maire de la commune.

Selon le Département, la RD 154 est en effet un axe de circulation important qui traverse les communes de Vernouillet et de Verneuil-sur-Seine et permet aux populations et activités des agglomérations en rive droite de la Seine (Triel-sur-Seine et Meulan-en-Yvelines) de rejoindre l'A13. Une voie qui « draine un trafic de transit important, toujours en augmentation, source de nuisances et est marquée par un fort taux d'accidents ».

La création d'une voie nouvelle de contournement au sud des communes de Vernouillet et de Verneuil-sur-Seine doit permettre de délester la traversée des centres villes du trafic de transit et de sécuriser les déplacements sur l'ensemble de la zone.

« Après 60 ans de débat, vous avez tranché clairement les choses avec une opposition au projet à 79,92 %. à quelques années de l'arrivée d'Eole, je travaillerai donc désormais à proposer une vision alternative pour les mobilités sur notre commune. Et à protéger notre bois et notre biodiversité », a déclaré Fabien Aufrechter, maire de Verneuil-sur-Seine.

« Le “non” l'emporte à 81,95 %. Je porterai donc cette proposition auprès du Département, avec mes deux collègues de Chapet et Verneuil-sur-Seine. Les citoyens ont exprimé le souhait de faire évoluer le maillage des mobilités sur notre territoire. Plus localement, nous devrons travailler sur un projet de reclassement et d'aménagement du boulevard de l'Europe. Cette voie doit impérativement offrir des conditions de sécurité à tous ses usagers et riverains », a tenu à souligner de son côté Pascal Collado, maire de Vernouillet. Les communes ne sont toutefois pas décisionnaires en la matière, la compétence revenant au Département.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?