AccueilSociétéDes courts-métrages réalisés par de jeunes Essonniens à l'honneur

Des courts-métrages réalisés par de jeunes Essonniens à l'honneur

Le harcèlement scolaire, l'impact environnemental des masques et la mucoviscidose ont fait partie des sujets distingués par le jury de la troisième édition du Prix Citoyen.
Des courts-métrages réalisés par de jeunes Essonniens à l'honneur
© MJC_Limours

Société Publié le ,

Ce trophée, qui récompense des actions citoyennes portées par des Essonniens âgées de 16 à 25 ans, a récompensé sept projets candidats sur les onze qui répondaient aux critères.

Dans la catégorie “Harcèlement”, le 1er Prix a été attribué à Camille Tabot, une habitante de Marcoussis de 18 ans, pour son court-métrage intitulé “Chambre noire”, dans lequel elle met en scène un cauchemar, qui évoque le harcèlement dont elle a été victime au lycée et les conséquences sur sa scolarité. Ce projet a été accompagné par l'association Diver-67.

Le 2e Prix est revenu à cinq jeunes de Corbeil-Essonnes pour leur court-métrage “Amour caché”, accompagnés par la Maison de quartier du centre-ville et l'association Passerelle jeunes actifs. Un prix “Coup de Cœur” a aussi été décerné à “Cocon”, un projet d'application pour aider les victimes de harcèlement. Ce projet est accompagné par la plateforme Wweeddoo. Dans la catégorie “La santé, un droit pour tous”, deux 1er Prix ex-aequo ont été remis à Adam Dehou, 25 ans, de Verrières-le-Buisson, pour son court-métrage “Même pour eux”, mettant en lumière les conséquences sur la faune et la flore des masques abandonnés dans la nature, et à Widad Bekkioui, 17 ans, d'Angerville, pour son clip sur la mucoviscidose.

Dans la catégorie “Engagement”, le jury a eu un “coup de cœur” pour l'affiche “Non aux incivilités !”, présentée par lnès El Baroudi, de Savigny-sur-Orge, une nouvelle fois sur le sujet de la pollution générée par les masques. Ce projet est accompagné par la plateforme Wweeddoo. n

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?