AccueilTerritoireDes ateliers philo pour les jeunes des "cités éducatives"

Des ateliers philo pour les jeunes des "cités éducatives"

« Développer l'esprit critique dès le plus jeune âge » : des ateliers philosophiques pour les jeunes vont être déployés dans les 126 quartiers défavorisés labellisés "cités éducatives", a annoncé la ministre déléguée de la Ville, Nadia Hai, en déplacement à Trappes.
Des ateliers philo pour les jeunes des
MColin © Ville de Trappes

Territoire Publié le ,

« Grâce à cette convention d'un million d'euros sur trois ans, ce sont 750 000 enfants des quartiers qui pourraient y avoir accès », a précisé la ministre et ancienne députée des Yvelines qui avait lancé en 2018 les premiers ateliers "à visée philosophique" dans une école de Trappes. Selon elle, ces ateliers en partenariat avec l'association SEVE de l'essayiste Frédéric Lenoir ont pour objectif de « muscler les consciences dès le plus jeune âge, d'acérer l'esprit critique, pour être prêt à rejeter les obscurantismes et la violence ».

« Nous avons le devoir de stimuler les esprits pour prévenir toute forme de violence », a-t-elle ajouté, en présence notamment du maire Ali Rabeh et de l'islamologue originaire de Trappes Rachid Benzine. A Trappes en février, les déclarations médiatiques d'un enseignant de philosophie, Didier Lemaire, qui se disait être attaqué pour avoir pris la défense de Samuel Paty, ont rallumé la polémique sur le poids des islamistes dans cette ville, déjà marquée il y a quelques années par le départ de dizaines de ses jeunes vers la Syrie.

Le dispositif des "cités éducatives", mesure phare du rapport de l'ancien ministre de la Ville, Jean-Louis Borloo, vise à améliorer la prise en charge des enfants à partir de 3 ans et des jeunes jusqu'à 25 ans, avant, pendant et autour du cadre scolaire.

Les 80 "cités éducatives" actuellement en place vont passer à 126 à la rentrée prochaine et 200 en 2022. Selon le ministère, 2,1 millions de jeunes vivent dans les 1 514 quartiers prioritaires des villes et représentent 15 % de la jeunesse française.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?