AccueilTerritoireCrise énergétique : les élus du Département de l'Essonne demandent un soutien à l’État

Crise énergétique : les élus du Département de l'Essonne demandent un soutien à l’État

Face à la crise énergétique, les élus du Département de l’Essonne ont adopté à l’unanimité une motion appelant l’État à créer un dispositif de soutien dédié aux collectivités territoriales.
le département de l’Essonne adopte une motion appelant l’État à créer un dispositif de soutien dédié aux collectivités territoriales.
© SIDF - le département de l’Essonne adopte une motion appelant l’État à créer un dispositif de soutien dédié aux collectivités territoriales.

Territoire Publié le ,

Si le Département de l’Essonne a adopté un plan de sobriété énergétique visant à réduire de 10 % sa consommation, il reste « frappé de plein fouet » par la crise énergétique, la hausse des prix des matières premières et l’inflation. Aussi, les conseillers départementaux ont adopté, à l’unanimité, lors de la dernière assemblée départementale, une motion appelant l’État à soutenir les collectivités territoriales. Alors que, dans le discours, l’État dit vouloir décentraliser s’agissant de la planification écologique, les moyens octroyés aux collectivités pour ce faire ne suivent pas, selon ces conseillers départementaux.

La demande des élus du Département de l'Essonne face à la crise énergétique

Concernant la hausse des prix de l’énergie, la réponse des élus est directe. Ils demandent à l’État de sortir du mécanisme européen actuel de fixation du prix de l’énergie. Pour eux, une réforme en profondeur devrait être engagée. Ainsi, le bouclier tarifaire spécifique devrait « permettre aux collectivités territoriales de bénéficier, pour les contrats d’électricité conclus au prix le plus fort, d’une renégociation équitable des tarifs ».

Ces élus appellent, par ailleurs, à la création une conférence territoriale regroupant l’ensemble des parties prenantes. Cette dernière s’appuierait sur les propositions issues du Contrat de relance et de transition écologique et sociale signé avec l’État, au sein duquel sont précisées les modalités d’attribution des enveloppes prévues dans le cadre du Fonds vert annoncé par la Première ministre.

Augmenter la contribution des grandes entreprises polluantes

Les conseillers départementaux essonniens proposent également que le Gouvernement augmente la contribution des grandes entreprises les plus polluantes. Ce dispositif passerait par la « mise en place d’un mécanisme d’imposition exceptionnel à même de compenser les externalités négatives générées par leurs activités » et qui« prenne en compte les bénéfices exceptionnels issus de la crise qui n’auraient pas été affectés à la transition énergétique ». Pour ces élus, « une partie des recettes générées devrait être fléchée vers les collectivités territoriales », pour « soutenir leurs efforts d’investissement dans la lutte contre le réchauffement climatique et l’aménagement durable de leurs territoires ».

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 31 janvier 2023

Journal du31 janvier 2023

Journal du 24 janvier 2023

Journal du24 janvier 2023

Journal du 17 janvier 2023

Journal du17 janvier 2023

Journal du 10 janvier 2023

Journal du10 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?