AccueilTerritoireComment Jean-Philippe Dugoin-Clément compte éviter une hausse de 25 % des impôts locaux ?

Comment Jean-Philippe Dugoin-Clément compte éviter une hausse de 25 % des impôts locaux ?

Dans une lettre adressée aux habitants, le maire de Mennecy, Jean-Philippe Dugoin-Clément, a fait part des mesures prises par la ville pour éviter une augmentation massive des impôts locaux.
Jean-Philippe Dugoin-Clément compte éviter une hausse de 25 % de la taxe foncière.
© SIDF - Jean-Philippe Dugoin-Clément compte éviter une hausse de 25 % de la taxe foncière.

Territoire Publié le ,

« Les fournisseurs d’énergie imposent des augmentations astronomiques aux collectivités, qui doivent renouveler leurs marchés pour 2023. Pour Mennecy, l’augmentation pourrait être de 500 %, soit près de 25 % de hausse des impôts », souligne Jean-Philippe Dugoin-Clément, maire de Mennecy, dans une lettre adressée à ses administrés. Si des dispositifs existent pour les entreprises et les particuliers, ceux prévus pour les communes ne sont pas suffisants.

Eviter une hausse de 25% de la taxe foncière

« Pour la Ville de Mennecy, les contrats de chauffage au gaz nous préservent jusqu’en juin 2024, c’est un soulagement vu les hausses ces derniers mois. Mais cela ne concerne pas les tarifs de l’électricité », poursuit Jean-Philippe Dugoin-Clément. Le contrat d’approvisionnement de la commune, passé dans le cadre d’un groupement de commande comprenant 28 villes, conduira au 1er janvier 2023 à multiplier les tarifs par 5, ou 4 « au mieux ».

Pour Jean-Philippe Dugoin-Clément, « Si des mesures drastiques ne sont pas prises, une consommation électrique constante impliquerait une augmentation, en 2023, de près de 25 % de la taxe foncière. Alors que le budget de fonctionnement de la commune s’élevait en 2022 à 21,6 millions d’euros, une facture de 2,5 millions d’euros d’électricité serait insurmontable ». Ainsi, le coût de l’électricité pourrait représenter jusqu’à 12,2 % du budget en 2023, contre 2,5 % en 2022, ce qui pourraient avoir des conséquences négatives sur des services comme les crèches, les cantines.

Jean-Philippe Dugoin-Clément annonce une série de mesures

Aussi, pour réduire sa facture et afin d’éviter « d’augmenter massivement les impôts » ou de « fermer ses crèches et conservatoires », la commune a indiqué vouloir prendre dès à présent mettre en place une série de mesures. S’agissant de l’éclairage public, qui représente 40 % de la consommation, Mennecy a prévu de diminuer de 55 % son utilisation. Des coupures d’éclairage doivent également lieu à certaines heures de la nuit. L’éclairage des axes principaux doit, par ailleurs, être coupé en semaine, de minuit à 5h30 et de minuit à 7h30. Quant aux axes secondaires, l'éclairage sera coupé de 22h30 à 6H30 du matin en semaine, et de minuit à 7h30 le week-end.

Comme au niveau national, Mennecy a souhaité diminuer les températures des bâtiments publics pour ne pas dépasser 19 degrés. Les gymnases sont maintenus entre 14 et 18 degrés selon leur utilisation, tandis que les vestiaires, chalets, algécos et club-houses ne sont plus chauffés. « Je vous invite à partager ces efforts en espérant qu’ils soient suffisants pour nous permettre de surmonter cette épreuve », conclut le maire de Mennecy.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 31 janvier 2023

Journal du31 janvier 2023

Journal du 24 janvier 2023

Journal du24 janvier 2023

Journal du 17 janvier 2023

Journal du17 janvier 2023

Journal du 10 janvier 2023

Journal du10 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?