AccueilSociétéCovid-19 : une mortalité parmi les plus élevées en Essonne

Covid-19 : une mortalité parmi les plus élevées en Essonne

L'Essonne fait partie des départements ayant payé le plus lourd tribut.
Covid-19 : une mortalité parmi les plus élevées en Essonne
© DR

Société Publié le ,

Des décès en augmentation sur un an. La nouvelle était déjà pressentie à l'échelle de l'hexagone. Mais qu'en est-il dans les détails ? Selon l'Insee, qui a fait paraître une étude à la mi-janvier, une série de départements affiche un taux de décès excédentaire d'au moins 20 % en 2020, et l'Essonne en fait partie.

Quelque 1 100 décès ont ainsi été enregistrés au total dans les hôpitaux du département. Avec + 94 % de décès par rapport à 2019 entre le 1er mars et le 30 avril dernier par rapport à 2019, l'excédent de mortalité a été particulièrement important lors de la première vague.

La seconde vague a également fait augmenter le taux de mortalité de l'Essonne, mais dans une moindre mesure : le nombre de décès entre début septembre 2020 et janvier 2021 a augmenté de 16, 8 % par rapport à l'an passé. A l'été, l'excédent est bien plus léger, atteignant 1,5 % entre début juin et la fin août.

Le plus fort excédent de mortalité a été comptabilisé en Île-de-France et dans le Grand-Est.

Au-delà, les deux vagues sont bien visibles à l'échelle de la France, une hausse significative de la mortalité ayant bel et bien touché les plus de 65 ans, entre mars et avril, puis en septembre 2020. L'Insee comptabilise 667 400 décès en 2020, toutes causes confondues, soit une hausse de 9 % par rapport à l'an passé. La France a ainsi connu un excédent de mortalité de 53 900 personnes. Un bilan toutefois provisoire, l‘Insee se réservant la possibilité de le modifier lorsque toutes les données lui seront transmises. L'institut précise également que cette surmortalité n'est pas seulement due à la pandémie.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?