AccueilÉconomieConjoncture : Malgré un rebond en 2021, tous les secteurs n’ont pas retrouvé leur niveau d’avant-crise
Ile-De-France

Conjoncture : Malgré un rebond en 2021, tous les secteurs n’ont pas retrouvé leur niveau d’avant-crise

La Banque de France, qui publie régulièrement des enquêtes de conjonctures, a fait le bilan de 2021 et dressé des perspectives pour 2022.
Conjoncture : Malgré un rebond en 2021, tous les secteurs n’ont pas retrouvé leur niveau d’avant-crise
© Adobe Stock

Économie Publié le ,

Selon la Banque de France, l’année 2021 a été l’année du rebond pour les entreprises franciliennes, dont le chiffre d’affaires global a progressé de plus de 12 % dans l’industrie, et de près de 10 % dans les services marchands et la construction. La rentabilité s’est améliorée dans une grande majorité des entreprises.

La Banque observe toutefois que tous les secteurs n’ont pas retrouvé leur niveau d’avant-crise, en particulier la construction automobile et l’aéronautique, ou l’hôtellerie-restauration dans les services.

En 2022, la croissance devrait rester forte dans l’industrie et les services marchands, mais se ralentir dans la construction. Les effectifs devraient rester stables dans l’industrie, et progresser dans les services marchands et la construction. Ces prévisions dépendent toutefois largement de l’évolution de la crise sanitaire, qui reste un facteur d’incertitude plus ou moins marqué selon les compartiments. En outre, dans certains secteurs, les difficultés d’approvisionnement et de recrutement constatées en 2021 devraient continuer à freiner la croissance.

La tendance sur le mois de janvier

L'économie francilienne a débuté l'année sur les tendances constatées depuis plusieurs mois.

Les industries franciliennes confirment globalement leur redressement. Les difficultés récurrentes relatives aux approvisionnements restent la préoccupation majeure des dirigeants du secteur.

Dans les services marchands, confrontés à de réels problèmes de recrutement, l'écart demeure selon leur typologie. Les services aux entreprises continuent en effet de bénéficier d'une tendance toujours favorable, voire très favorable.

Les services offerts aux personnes restent les plus contraints en raison de leur niveau de dépendance à la levée des restrictions sanitaires. Le bâtiment quant à lui a connu une pause après une fin d'année 2021 particulièrement dynamique, freiné par des approvisionnements qui tardent à alimenter les chantiers et un absentéisme grandissant dû à la pandémie.

Les tensions sur les prix sont soulignées dans la quasi-totalité des secteurs. Les prévisions des chefs d'entreprise restent prudentes en dépit de carnets de commandes prometteurs.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 29 novembre 2022

Journal du29 novembre 2022

Journal du 22 novembre 2022

Journal du22 novembre 2022

Journal du 15 novembre 2022

Journal du15 novembre 2022

Journal du 08 novembre 2022

Journal du08 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?