AccueilTerritoireCollectivités : jusqu’à 90 % d’économies d’énergie grâce à l’éclairage public connecté

Collectivités : jusqu’à 90 % d’économies d’énergie grâce à l’éclairage public connecté

L’opérateur public interdépartemental Seine et Yvelines Numérique a organisé récemment une matinée d’échanges sur l’éclairage public connecté, avec l’objectif de lancer prochainement un nouveau service mutualisé en la matière.
Des économies d’énergies substantielles peuvent être réalisées grâce à l’éclairage public connecté.
© Adobe Stock - Des économies d’énergies substantielles peuvent être réalisées grâce à l’éclairage public connecté.

Territoire Publié le ,

L’éclairage public, deuxième poste de consommation d’énergie dans les communes, pourrait représenter une source non-négligeable d’économies. Face à une crise énergétique qui promet de se prolonger, les collectivités pourrait faire appel à certaines solutions connectées. C’est en tout cas l’idée qu’a souhaité explorer Seine et Yvelines Numérique (SYN), l’opérateur public interdépartemental de services numériques, à l’occasion d’une matinée de décryptage dédiée aux communes yvelinoises intéressées.

« Le numérique et l’énergie sont de plus en plus entrecroisés. Ces sujets nous interrogent, nous sentons qu’il y quelque chose à faire », a introduit Laurent Rochette, directeur général de SYN, précisant qu’aucun acteur public n’avait encore pris en charge le sujet. Le SYN propose déjà des solutions en matière de bornes de recharge. Il s’est, pour cela, allié avec le syndicat des énergies yvelinois. En matière de vidéosurveillance, l’opérateur public a également déployé tout un projet d’équipement du territoire en caméras. Connectées à un réseau, elles permettent de remonter les images en un point central, lesquelles sont ensuite traitées par des opérateurs. « Ce système permet de faire de la levée de doute et de prendre des décisions, comme appeler les forces de l’ordre. On peut faire la même chose avec l’éclairage et piloter un certain nombre de choses à distance », a expliqué Laurent Rochette.

Economies d’énergie, meilleure efficience en matière de maintenance, sécurité publique, maîtrise de la facture, ajout de nouveaux services connectés… Les avantages de l’éclairage public connecté sont nombreux. « Nous allons faire du cas par cas, pour les villes qui ont envie d’être dans notre premier lot de projet. Le SYN envisage de trouver des villes pilotes pour un test, qui prendra place sur un certain périmètre », a annoncé le directeur général.

Plusieurs solutions d'économies d'énergie pour les collectivités ?

Face à des augmentations inédites des coûts de l’énergie, certaines communes peuvent être tentées de procéder à l’extinction des luminaires la nuit. Il faut dire que selon certaines estimations, le coût de l’éclairage public représente plus de 30 % de la consommation électrique totale d’une collectivité. Mais recourir à cette solution peut, dans certaines conditions, amener à engager la responsabilité des élus pour défaut d’éclairage, comme l’a rappelé Jacques Silouvappane, directeur des services techniques de la Ville d’Ablis.

Les collectivités peuvent également choisir de rénover leur parc de lampadaires. Il s’agit, pour Samuel Machet, directeur marketing et développement Public de Signify, de la solution la plus performante pour faire des économies, si cette rénovation est réalisée en une fois. « Nous proposons des LED et un système de gestion, pour avoir un contrôle très fin de la consommation et du pilotage de son infrastructure », a-t-il expliqué. Il est notamment possible, grâce à ce système, d’adapter l’éclairage au niveau de trafic. Une ville a, par exemple, choisi de baisser de 80 % le flux lumineux dans certaines de ses rues, lors de la crise Covid (le trafic était quasi-nul). « Il est possible d’ajuster, en temps réel, le niveau d’éclairage par rapport au besoin des citoyens », a précisé Samuel Machet, soulignant qu’il s’agissait d’une logique vertueuse d’économie maximum.

Mais ce n’est pas tout. « Nous pouvons exploiter ce réseau pour faire autre chose que de l’éclairage public, comme des capteurs de qualité d’air, des détecteurs de mouvement (éclaire quand il y a besoin), détecteurs de bruit », a ajouté Frédéric Lacan, directeur général associé de PCM Ingénierie. En effet, des nœuds communicants installés au sein du luminaire permettent d’ajouter de nouveaux services à un seul et même réseau mutualisé. L’intensité de l’éclairage peut, plus largement, être modifiée en temps réel, pour faire face aux variations du coût de l’énergie.

D’autant que les voitures électriques et la 5G vont augmenter le besoin en énergie, alors que la faible disponibilité des centrales nucléaires va durer. « Nous allons manquer de capacité énergétique au moins pendant quatre-cinq ans, de manière récurrente. Ce qui sera important, c’est de baisser globalement le niveau de consommation des infrastructures qui peuvent l’être. Or, l’éclairage est le premier poste qui peut permettre de réduire la consommation », a estimé Samuel Machet.

Outre leur consommation moindre en énergie, les LED ont une vingtaine d’années de capacité de fonctionnement. Si leur installation est couplée à un système connecté, il n’est plus nécessaire de faire des « tournées » pour en vérifier le bon état de marche, les données nécessaires étant transmises en temps réel. Sur ses propres tournées, une commune de la Nièvre a ainsi économisé, en maintenance, l’équivalant de 100 000 km.

Des économies d'énergie conséquentes

« Le taux de rénovation de l’éclairage public en France est de 4-5 % par an. Près de 80 % du parc français est obsolète, ce qui signifie qu’il faudra 20 ans, au rythme actuel, pour tout changer », a précisé Samuel Machet. Selon lui, le remplacement d’anciens modèles par des LED permet d’obtenir, au minimum, 70 % d’économies. « Si l’électricité reste structurellement chère, on estime que rajouter couche “éclairage intelligent“ – en plus du changement des luminaires – permet de diviser à nouveau par deux cette consommation, en moyenne », a témoigné le spécialiste. Des systèmes permettent également de détecter la présence de personnes en temps réel dans la rue, l’occasion de réaliser des économies supplémentaires si nécessaire. Avec un système installé à Valence, il a été constaté qu’il était possible d’économiser, en bout de course, jusqu’à 90 % d’énergie (en rénovation).

Cette technologie est, par ailleurs, adaptable selon la taille de la ville. Reste à savoir comment financer ces solutions, surtout pour les petites villes. Des subventions existent, notamment via la Caisse des dépôts. Le SYN pourrait également accompagner les communes en la matière, une fois sa solution lancée. Selon les spécialistes du secteur, il n’y a pas de barrière par rapport à la taille des communes en termes de budget.

Bois d’Arcy s’équipe déjà en solutions connectées

Certaines communes ont déjà franchi le pas des réseaux connectés en vue de réaliser des économies. La commune de Bois d’Arcy déploie par exemple sur son territoire le réseau LoRaWAN. Grâce à son protocole de télécommunication radio, la mairie peut connecter ses différents équipements et réseaux. Qualité de l’air dans les écoles, niveau de remplissage des poubelles, lumière et chauffage, eau, parkings… Outre une meilleure gestion des ressources publiques, l’idée est d’améliorer le quotidien des habitants.

C’est en 2021 que la Ville a fait appel à Expemb, également basé à Bois d’Arcy, spécialisé dans les technologies embarquées et fournisseur de Flex4ioT, une solution IoT (Internet of Things). Cette dernière permet de générer des données, de les compiler, les organiser et les analyser, afin de « faire des prévisions plus fines et rapidement exploitables ». Pour garder la maîtrise du réseau, la solution est installée dans le périmètre de l’infrastructure de la Ville, qui devient ainsi opérateur privé de son propre parc d’objets connectés.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 31 janvier 2023

Journal du31 janvier 2023

Journal du 24 janvier 2023

Journal du24 janvier 2023

Journal du 17 janvier 2023

Journal du17 janvier 2023

Journal du 10 janvier 2023

Journal du10 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?