AccueilSociétéCinq lauréats des chaires en sciences humaines et sociales

Cinq lauréats des chaires en sciences humaines et sociales

La Région vient d’annoncer les cinq premiers lauréats des chaires en sciences humaines et sociales (chaires SHS).
Cinq lauréats des chaires en sciences humaines et sociales
© Adobe Stock

Société Publié le ,

Ce nouveau dispositif vise à renforcer le soutien régional à la recherche en sciences humaines et sociales ; besoin souligné par les regroupements universitaires à l'occasion des Assises régionales de la Recherche, en novembre 2020. 
En s'engageant à financer des chaires SHS, dans chaque regroupement universitaire sur 2021/2022, la Région Île-de-France souhaite s'appuyer sur la communauté scientifique pour des enjeux de sortie de crise et mobiliser, pour cette fin, de jeunes chercheurs franciliens, prometteurs et susceptibles de candidater au cours ou à l'issue de leur chaire à un appel ERC. 

Les cinq projets lauréats des Chaires SHS 2021 sont financés par la Région pour un total de 821 244 euros (dont 728 135 euros en fonctionnement et 93 109 euros en investissement).  

Déposés sur le périmètre de cinq regroupements universitaires – Paris Saclay, Paris Sciences Lettres, CY Cergy Paris Université, Condorcet, Alliance Sorbonne Paris Cité, ces projets porteront sur des thématiques prioritaires dans les domaines de l'économie, de la sociologie, et de la psychologie de la santé et des sciences de gestion. 

Les trois lauréates et deux lauréats de l'année 2021, retenus par un jury d'experts scientifiques, sont :

  • Lou Safra, professeure adjoint Centre de recherches politiques de Sciences Po, travaillera sur le projet “ Crise sanitaire et inégalités de santé : une analyse cognitive des comportements de santé” ; 
  • Lise Cornilleau, maîtresse de conférences à Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, dont le projet porte sur les valeurs de la terre et vise à évaluer et valoriser le foncier agricole en régime de crises multiples.
  • Quentin Dufour, post-doctorant au Centre de Sociologie de l'Innovation. Il rejoindra l'École normale supérieure de Paris pour conduire une recherche sur les qualités des données. 
  • Marie Kerveillant, ingénieur de Recherche à l'Essec Business school, étudiera l'adaptation et la résilience des directions médicales de crise, suite à la crise sanitaire Covid 19. 
  • Léonard Moulin, chargé de recherche à l'Institut national d'études démographiques, travaillera sur le projet “Covid 19 et éducation : acquisition des connaissances, aspirations et décrochage”.

Les chaires SHS sont destinées aux enseignants-chercheurs, chercheuses et chercheurs en poste dans un établissement francilien de profil junior (de deux à sept ans après la thèse). Les projets soutenus doivent se dérouler sur une période de trois ans maximum.

Le lancement d'un deuxième appel à projets est prévu pour le début de l'année 2022.

 

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?