AccueilSociétéLes Franciliens dépensent en moyenne 1 185 euros par mois, dans les dépenses indispensables

Les Franciliens dépensent en moyenne 1 185 euros par mois, dans les dépenses indispensables

En moyenne, 1059 euros sont dépensés par mois et par Français dans les dépenses contraintes qui incluent les frais de logement, ceux de transports et ceux de crédit à la consommation.
Les Franciliens dépensent en moyenne 1 185 euros par mois, dans les dépenses indispensables
© Adobe Stock

Société Publié le ,

Réalisée par Les Furets et CSA Research, l’étude a publié les résultats de l’indice national des dépenses “contraintes” de 2021. Elle a été réalisée auprès de plus de 2 000 individus majeurs, de tous âge et catégories socio-professionnelles (CSP) confondues, formant un échantillon représentatif de la population française.

Le loyer, plus grosse dépense “contrainte”

En moyenne, les Français dépensent 656 euros tous les mois pour se loger, même si le montant diffère en fonction des régions, de l’âge ou encore de la catégorie socio-professionnelle de la personne. La deuxième dépense réside dans les transports, avec une moyenne de 198 euros mensuels, incluant les abonnements aux mobilités en commun et le carburant. Enfin, le crédit à la consommation prend la troisième place du podium avec, en moyenne, 161 euros dépensés par mois et par Français.

Face à ces dépenses indispensables, tous les foyers ne sont pas égaux. Les catégories les plus pauvres sont celles qui paient le plus, proportionnellement à leurs revenus, pour leurs dépenses dites “contraintes” avec 68 % en moyenne de leur budget mensuel qui part dedans. Le pourcentage réduit en grimpant les échelons des catégories socio-professionnelles (CSP), les dépenses contraintes ne représentent plus que 54% du budget mensuel des catégories modestes, 42 % pour les classes moyennes inférieures, 26 % pour les catégories aisées et enfin, seulement 22 % du budget mensuel des hauts revenus.

L’âge est également un facteur à prendre en compte, tandis que pour les 18-34 ans de CSP+ et CSP -, les dépenses contraintes représentent respectivement 43 % et 45 % de leurs revenus mensuels nets moyens. Dans le cas d’un couple avec deux enfants, elles représentent 40 % de leur budget mensuel et seulement 26 % de celui des retraités et seniors.


© Les furets

L’Île-de-France, région où la vie est la plus chère

Le territoire joue pour beaucoup dans les dépenses “contraintes”. L’Île-de-France est la région qui en induit le plus, suivie de près par la région des Hauts-de-France et l’Occitanie. Quelle que soit la région, le poste de dépenses le plus important reste toujours celui du logement, avec 768 euros dépensés en moyenne, par personne, en Île-de-France, suivi des transports à hauteur de 214 euros mensuels et du crédit à la consommation, pour
162 euros par mois.

Les dépenses contraintes ont une place prépondérante, pour ne pas dire majeure dans le budget des français, ce qui explique la popularité de nouvelles réformes concernant la mise en place de mesures gouvernementales sur le sujet. De ce fait, 91% des Français sont très favorables à la baisse des taxes concernant les dépenses inévitables et 74 % d’entre eux se portent en faveur de la mise en place d’une aide financière directe sur les dépenses contraintes, à destination des ménages les plus modestes.


© Les furets

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 29 novembre 2022

Journal du29 novembre 2022

Journal du 22 novembre 2022

Journal du22 novembre 2022

Journal du 15 novembre 2022

Journal du15 novembre 2022

Journal du 08 novembre 2022

Journal du08 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?