AccueilÉconomieMontigny-le-Bretonneux : BMW Group France fier de ses résultats 2022

Montigny-le-Bretonneux : BMW Group France fier de ses résultats 2022

BMW Group France a récemment organisé une conférence de presse à Montigny-le-Bretonneux pour dresser le bilan de l’année 2022. Un résultat positif pour la marque, qui poursuit son développement vers l’électrification.
Montigny-le-Bretonneux : BMW Group France fier de ses résultats 2022
© AP

Économie Publié le ,

Devant la presse, le 30 janvier dernier à Montigny-le-Bretonneux (78), BMW Group France a tiré le bilan de son exercice 2022. Animée par Thierry Del Jésus, directeur conseil chez Rumeur Publique, la conférence a réuni Vincent Salimon, président de BMW Group France, Nathanaëlle Heinrich, directrice des ventes BMW, Pascal Mitsch, directeur de BMW Motorrad France et Guillaume de Sazilly, directeur de Mini France.

Pour lancer cette conférence, Vincent Salimon a repris une expression de Winston Churchill : « Ce n’est que quand il fait nuit que les étoiles brillent ». Il s’est ensuite satisfait du travail accompli durant cette année de « reprise économique », et a indiqué que le groupe allemand est « fier de ses résultats, qui confirment l’excellence de sa stratégie et lui permettent d’être leader dans le monde au niveau global, ainsi qu’à la marque BMW de rester, pour la deuxième année consécutive, leader du segment premium ».

71 088 immatriculations en 2022

Le constructeur, qui regroupe les marques BMW et Mini, a, en effet, cumulé 71 088 immatriculations au cours de l’année 2022. Un chiffre en légère baisse de 0,3 % par rapport à 2021, mais supérieur au marché global et au segment premium en particulier.

Individuellement, BMW a augmenté sa part de marché en France, bien que son volume de vente, 45 439 unités, ait enregistré une baisse de 1,2 %, et que son segment premium ait diminué de 4,8 %. Une chute légère en comparaison avec le marché total qui est de 7,8 %, et qui a tout de même permis à la marque allemande d’augmenter de 0,8 % sa part de marché, restant ainsi leader des immatriculations premium auprès des particuliers et des entreprises.

De son côté, Mini a établi « une année record et de croissance ». La marque a livré 25 649 voitures, soit une augmentation de volume de 1,2 %, mais elle a aussi réalisé le meilleur taux de pénétration de son histoire dans le marché français. « C’est l’électrisation, qui porte cette croissance. Mini a vocation à être une marque 100 % électrique à l’horizon 2030, mais nous avons déjà fortement accéléré, puisqu’un tiers de nos commande a été faite sur une mini électrique. Cette très forte accélération de l’électrification convient très bien à Mini, qui est une marque urbaine », a commenté Guillaume de Sazilly.

Enfin, BMW Motorrad est pour la troisième année d’affilée sur un niveau de livraison record. En effet, la marque a livré 202 800 motos ou scooters au niveau mondial, et 20 929 en France, une progression de 2,9 % dans un marché en baisse de 6,2 %. « Nous sommes leader dans le premium moto dans le monde, le deuxième dans l’Hexagone », a précisé Pascal Mitsch. Le directeur de BMW Motorrad est d’ailleurs très confiant pour la suite de cette marque, notamment avec la législation parisienne sur le stationnement payant pour les deux roues thermiques, qui a « accéléré l’engouement pour le CE 04, le nouvel engin électrique » de la marque, déjà vendu à 2 429 exemplaires en neuf mois sur l’année précédente.

© DR

BMW Group s’adapte à tous les usages

Alors que le marché de l’automobile subit une grande transformation, BMW Group a décidé de s’adapter. « Globalement nous avons une stratégie, des produits, et des investissements, qui correspondent aux besoins de tous les utilisateurs », a indiqué Vincent Salimon. « Avec le développement de notre offre d’électrification, voitures électriques et hybrides rechargeables, nos clients peuvent aussi bien rouler en ville, en périphérie ou en campagne », a précisé Nathanaëlle Heinrich. La directrice des ventes a illustré ses propos par des chiffres : « Côté pur électrique, BMW a immatriculé 3 360 voitures l’an dernier, une croissance de 43 %, là où le marché est à plus 25 %. Pour l’hybride rechargeable, notre performance est aussi assez forte, puisque nous avons livré plus de 12 000 véhicules, là aussi avec une progression de 14 %, 4 % au-dessus du marché ».

Mini s’est également affirmé en 2022 comme « la marque électrifiée par excellence ». Les modèles électriques et hybrides rechargeables ont, en effet, représenté respectivement 23 % et 13 % des ventes. Et la tendance continue même de s’accélérer, puisque désormais « une Mini sur trois commandée est électrique ».

« La force de BMW Group France est de miser sur la pluralité de solutions, incluant l’hybride rechargeable, l’électrique et, dès 2023, une flotte test de véhicules hydrogènes », a précisé Vincent Salimon. Pour 2023, le groupe à « l’avant-garde de la mobilité durable » proposera un modèle électrique dans 90 % des segments de marché actuels, et ambitionne pour 2030 que l’électrique représentera 50 % de ses ventes mondiales. A moyenne échéance, l’hydrogène complètera le mix énergétique de la marque, qui doit conduire le groupe sur le chemin de la neutralité carbone. Une flotte test de BMW iX5 Hydrogen est d’ailleurs déjà en production.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 28 mars 2023

Journal du28 mars 2023

Journal du 21 mars 2023

Journal du21 mars 2023

Journal du 14 mars 2023

Journal du14 mars 2023

Journal du 07 mars 2023

Journal du07 mars 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?