AccueilTerritoireAérodrome de Toussus-le-Noble : nouvelles restrictions pour lutter contre la pollution sonore

Aérodrome de Toussus-le-Noble : nouvelles restrictions pour lutter contre la pollution sonore

Depuis le début de l'été, trois nouvelles restrictions d'usages ont été ajoutées au dispositif existant, riverains et élus s'étant émus d'une certaine dégradation en la matière.
Aérodrome de Toussus-le-Noble : nouvelles restrictions pour lutter contre la pollution sonore
© DR

Territoire Publié le ,

Réunie le 29 mars dernier par le préfet des Yvelines, la commission consultative de l'environnement (CCE) de l'aérodrome de Toussus-le-Noble (composée d'usagers, de riverains et d'élus) avait validé à la majorité un ensemble de 10 mesures de court terme.

A la suite d'une consultation publique et d'un avis favorable de l'autorité de contrôle des nuisances aéroportuaires, le ministère Transports a fixé trois nouvelles restrictions d'usages notamment applicables aux vols courts au-dessus du territoire. Ainsi, depuis le premier juillet, sont interdits pour les hélicoptères les vols d'entrainement et les vols touristiques circulaires sans escale ou avec escale de moins d'une heure, les week-ends et jours fériés d'avril à septembre à certaines tranches horaires. Les vols touristiques de moins de 20 minutes à bord de ces engins sont également interdits. Les tours de pistes effectués par une certaine catégorie d'avions bruyants sont aussi prohibés les week-ends et jours fériés d'avril à septembre.

Ces dispositions complètent les mesures déjà mises en œuvre progressivement à la suite de leur validation lors de la CCE du 29 mars. A savoir notamment, depuis le 31 mars, la vitesse pour les vols à vue est limitée à 100 kts (ou 1,45 fois la vitesse de décrochage) dans les espaces aériens de Toussus-le-Noble. Depuis le 19 avril, le nombre simultané d'avions en tours de piste est limité à trois les samedis, dimanches et jours fériés, ainsi qu'en l'absence de service de contrôle, et à quatre les autres jours ; et depuis le 19 avril, le survol des “cercles bleus”, soit des zones d'interdiction de survol, est prohibé sauf lorsque des motifs de sécurité l'exigent.

Un élargissement du “cercle bleu” sur la vallée de la Chevreuse et la création d'un nouveau “cercle bleu”, à Magny-les-Hameaux – quartier Cressely – est également en place. Une aire dédiée au travail au sol est par ailleurs disponible pour les hélicoptères sur l'aérodrome d'Étampes-Mondesir depuis le 10 juin. A savoir également, les services de l'État entendent mettre en place les opérations de contrôle du respect de ces nouvelles dispositions. Un bilan de la mise en œuvre de ces mesures sera présenté lors de la prochaine réunion de la CCE, qui se tiendra avant la fin de l'année.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?