AccueilÉconomieAbolis Biotechnologies lance le projet “MetaPath” avec trois partenaires

Abolis Biotechnologies lance le projet “MetaPath” avec trois partenaires

L'entreprise basée au Genopole d'Evry et spécialisée dans la production de molécules plus respectueuses de l'environnement annonce s'associer avec le groupe Bel, le groupe sucrier Lesaffre et le laboratoire Toulouse Biotechnology Institute pour créer MetaPath, un projet visant à mettre en lumière le fonctionnement des écosystèmes microbiens utilisés dans l'industrie agroalimentaire.
Abolis Biotechnologies lance le projet “MetaPath” avec trois partenaires
© Génopole d'Evry - Génopole d'Evry

Économie Publié le ,

Pour ce consortium, l'industrie de l'agroalimentaire fait face à de nouveaux challenges liés aux évolutions des tendances des consommateurs. Ces derniers plébiscitent de plus en plus les aliments plus sains, naturels, savoureux et écoresponsables. D'où la nécessité pour les industriels de prendre en compte ces évolutions dans leurs stratégies d'innovation. Le défi pour ces entreprises ? Intégrer des processus plus naturels, tout en limitant notamment les additifs, molécules autorisées qui permettent d'améliorer le goût, la texture ou la conservation des produits alimentaires. L'une des solutions pourrait venir des micro-organismes (levures, bactéries, etc.) utilisées pour transformer les aliments.

En effet, ces êtres unicellulaires peuvent, dans certaines conditions, apporter, par leur fonctionnement métabolique, les équivalents naturels de ces additifs, et assurer une bonne conservation ou développer des arômes et des textures de qualité supérieure à ceux des produits actuels.

Mais pour maîtriser ces techniques, une compréhension fine des mécanismes biologiques et des réactions biochimiques qui interviennent au cours de la fermentation est nécessaire. C'est pourquoi le consortium a lancé ce projet baptisé “MetaPath”, désigné lauréat du 9e appel “Projets structurants pour la compétitivité” du Programme d'investissements d'avenir. Doté d'un budget global de 9,4 millions d'euros, MetaPath est financé à hauteur de 5 millions d'euros par ce programme opéré par BPI France.

Concrètement, ce projet prévoit le développement d'un ensemble d'outils, dont des méthodes analytiques de haute résolution et un logiciel de modélisation des réactions biochimiques simulant les comportements des consortia microbiens dans les conditions considérées. L'objectif ? Être en capacité de concevoir plus rapidement les produits qui répondent à la demande actuelle des consommateurs.

« Cet ensemble d'outils associe des approches de haute technicité en biologie, bio-informatique, chimie analytique, à des données de productions, et est conçu pour être la brique manquante entre les analyses des besoins des consommateurs et l'innovation, produit des industriels », souligne le consortium.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?