AccueilLoisirs et CultureRambouillet : 18eme Ovinpiades des Jeunes Bergers le mardi 17 janvier

Rambouillet : 18eme Ovinpiades des Jeunes Bergers le mardi 17 janvier

Les 18eme Ovinpiades des Jeunes Bergers sont organisées ce mardi 17 janvier. Lors de ce concours, qui s’adresse aux jeunes de 16 à 24 ans, le métier d’éleveur de brebis dévoile ses atouts pour susciter des vocations.
Ovinpiades des Jeunes Bergers, à Rambouillet
© Adobe Stock - Ovinpiades des Jeunes Bergers, à Rambouillet

Loisirs et Culture Publié le ,

Dans les prochaines années, plus d’1 éleveur de brebis sur 2 partira à la retraite. En 2022, seulement 49 % de la viande ovine consommée sur le territoire est produite en France, le reste est importé. Pour assurer le renouvellement des générations mais également le maintien de sa production, la filière ovine propose près de 10 000 emplois d’éleveurs dans la prochaine décennie. En ovin lait comme en ovin viande, la filière recherche des jeunes motivés pour travailler dans un secteur où les débouchés sont réels : chefs d’exploitation, éleveurs, bergers, salariés…

Concours aux Salon de l’Agriculture à gagner

La finale territoriale réunira 30 jeunes issus de l’établissement d’enseignement agricole de La Bergerie Nationale de Rambouillet. Pour être les meilleurs jeunes bergers d’Île-de-France, les candidats devront réussir avec brio les épreuves théoriques et pratiques, inspirées des gestes quotidiens de l’éleveur, comme trier des brebis à l’aide d’un lecteur électronique, apprécier la santé d’une brebis, évaluer son état corporel, lui parer ses onglons et faire le choix d’un bélier

Les 2 candidats arrivés en tête du classement de la finale territoriale auront l’opportunité de conquérir pour le titre de Meilleur Jeune Berger de France 2023, lors de la finale nationale, le samedi 25 février 2023, au Salon de l’Agriculture à Paris. Ils représenteront la région Île-de-France, face à 38 autres candidats.

Un métier polyvalent et technique

Les Ovinpiades des Jeunes Bergers sont une invitation à découvrir le métier d’éleveur de brebis de l’intérieur, à travers des gestes concrets et d’échanges avec des professionnels.

Que l’on soit éleveur de brebis dans les Alpes ou en Baie de Somme, en atelier spécialisé ou en polyculture élevage, le métier d’éleveur de brebis offre de multiples possibilités qui permettent de s’adapter aux inspirations de chacun. C’est pour cela qu’un projet d’installation doit bien être réfléchi. De plus, être éleveur de brebis peut aussi se réaliser de différentes façons. Si chef d’exploitation est la manière la plus courante, le salariat dans une ferme ou dans un service de remplacement se développe. De nombreux éleveurs sont à la recherche de main d’œuvre qualifiée.

S’installer exige des investissements. En élevage ovin, ils sont modérés et le retour sur investissement est rapide. De plus, la filière ovine a un sérieux atout, elle permet une bonne rentabilité (bon maintien des prix, demande supérieure à l’offre, politique agricole commune favorable).

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 31 janvier 2023

Journal du31 janvier 2023

Journal du 24 janvier 2023

Journal du24 janvier 2023

Journal du 17 janvier 2023

Journal du17 janvier 2023

Journal du 10 janvier 2023

Journal du10 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?