AccueilSociété« Nous continuerons, professeur ! »

« Nous continuerons, professeur ! »

L'attentat de Conflans-Sainte-Honorine a touché le cœur de ce que nous sommes. Cette école où nous apprenons notre langue, notre histoire et notre géographie. Cette école où des professeurs ont fait de chacun de nous ce que nous sommes aujourd'hui. Cette école qui fait de nous des citoyens républicains parce qu'elle nous enseigne l'esprit critique, le sens du débat, le respect de l'autre, la liberté. À travers Samuel Paty, c'est à tout cela que le meurtrier s'en est pris.
« Nous continuerons, professeur ! »

Société Publié le ,

Si la barbarie tente encore une fois de nous entraîner dans la nuit de l'ignorance et de la haine, rappelons-nous des mots de Rostand : « c'est dans la nuit qu'il est beau de croire à la lumière ». Nos enseignants sont de ces lumières dans la nuit. Ils sont le socle à partir duquel rayonnent les valeurs de la République.

Le président Emmanuel Macron l'a
dit : nous continuerons, Professeur. Nous continuerons à apprendre, à transmettre, à dessiner des caricatures, à exercer notre esprit critique. Nous continuerons ce combat pour la Liberté et pour la Raison que portait Samuel Paty, parce qu'en France, « les Lumières ne s'éteignent jamais ».

Nous continuerons aussi à lutter sans relâche contre l'islamisme radical. Depuis 2017, 32 attentats ont été déjoués, 356 lieux de radicalisation fermés, 428 étrangers fichés S pour radicalisation expulsés ; 10 000 policiers et gendarmes supplémentaires sont recrutés ou en cours de recrutement, 1 200 agents ont été recrutés dans les renseignements, le budget de la sécurité et de la lutte antiterroriste augmente de façon continue chaque année ; la loi antiterroriste de 2017 a donné à nos forces de sécurité de nouveaux moyens d'action : des mesures de surveillance renforcées, des visites domiciliaires, la possibilité de fermer des lieux de culte. Ces nouveaux moyens d'action ont d'ailleurs été utilisés sur notre territoire pour fermer la salle de prière de Sartrouville. Nous nous doterons avec le projet de loi séparatisme de nouveaux moyens pour empêcher et prévenir les dérives séparatistes, dans les associations, les collectivités, les écoles, sur internet qui ne doit plus être un lieu d'irresponsabilité et de haine. Vous connaissez aussi mon travail auprès de nos services de renseignement, pour renforcer les outils à leur disposition, et sur le renforcement du suivi des terroristes sortant de prison.

L'ennemi est identifié, nommé, combattu. La loi seule ne réduira pas le terrorisme à néant mais nous continuerons à donner à la République toute la force dont elle a besoin pour mener ce combat. Je mets cependant en garde ceux qui, au nom de ce combat, voudraient démanteler l'État de droit, sous le coup d'une émotion qui, bien que légitime, est aussi mauvaise conseillère que la peur. Adaptons-nous sans renoncer à ce que nous sommes. Sans renoncer à ces valeurs que Samuel Paty et des milliers d'autres « héros tranquilles » portent si haut partout en France.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?