AccueilSociété« La République, partout et pour tous »

« La République, partout et pour tous »

« J'étais vendredi aux Mureaux aux côtés du président de la République. Retour sur son discours sur la “République en actes”. »
« La République, partout et pour tous »
@ DR

Société Publié le ,

Ce n'est pas, comme j'ai pu l'entendre, un discours contre qui que ce soit qu'a prononcé le Président, mais bien un discours pour : pour la République, pour ses valeurs, pour ce qui, au-delà de toute autre appartenance ou croyance, doit nous rassembler. Et Emmanuel Macron a rappelé l'essentiel, avec lucidité et intransigeance : la République doit être intraitable vis-à-vis de ceux qui ne la respectent pas et exigeante vis-à-vis d'elle-même.

La République, ce sont en effet des lois et des règles, que nous devons faire respecter et appliquer, fermement et justement, partout. Or, force est de constater qu'il existe aujourd'hui un islamisme radical qui refuse ces lois et ces règles. Le Président a eu le courage de le nommer. C'était indispensable. Notre défi est de lutter contre la dérive de certains au nom de la religion, en veillant à ce que ne soient pas visés ceux qui croient en l'islam et sont pleinement citoyens de notre République. Plans de lutte contre la radicalisation, fermeture de lieux de culte, loi renforçant sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme : contre cet islamisme radical, nous agissons depuis le premier jour. Nous allons poursuivre et amplifier cette action, notamment par un projet de loi qui renforcera la laïcité. Le Président a notamment annoncé que l'obligation de neutralité sera étendue aux agents publics, le contrôle des associations renforcé, le financement des cultes encadré, l'instruction scolaire à domicile « strictement limitée ». La République a le devoir d'assurer l'ordre public et de garantir la laïcité, le devoir aussi de préserver ce creuset républicain qu'est l'école.

Et la République a également un devoir d'espoir. Elle a le devoir de rappeler à chacun les raisons que nous avons de vivre-ensemble. Oui, la République a du mal depuis des années à résoudre les grandes difficultés de notre époque : certains ont le sentiment qu'elle ne tient plus ses promesses, au point d'être tentés de la quitter, d'autres sont à l'affût pour exploiter ce sentiment. Là aussi, le Président a eu le courage de le reconnaître, de nommer les choses, ce que trop peu ont osé faire par le passé. La République doit revenir partout. Elle doit tenir ses promesses pour tous. Cela requiert d'agir sur tous les fronts. C'est que nous faisons depuis trois ans avec le dédoublement des classes en REP et REP+ ; avec le déploiement de Maisons France Service, de cités éducatives, de la police de sécurité de quotidien ; avec des moyens renforcés pour la justice, la sécurité et la rénovation urbaine ; avec le soutien aux associations. C'est que nous allons poursuivre, en veillant à amener nos politiques publiques dans chaque quartier, en garantissant l'égalité des chances pour chacun. Dans la République, les citoyens ont des devoirs et des droits : notre rôle est de veiller à ce que les devoirs soient respectés et les droits garantis, partout, par tous et pour tous.

Cette action, nous devons la mener ensemble, élus, fonctionnaires, associations, citoyens. C'est à ce « réveil républicain » qu'a appelé le Président. Parce que la République est notre bien commun, agissons en commun ! Faisons le choix de ce qui nous rassemble face à ceux qui cherchent à diviser !

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?